Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour à tous !

Aujourd'hui j'ai choisi de vous présenter le sculpteur français Denis Monfleur né en 1962 à Périgueux (Dordogne).


 

Denis Monfleur dans son atelier

 

" ...voilà, la sculpture c'est cela, à la fois la brutalité et le raffinement, la densité et la légèreté, la violence et la grâce, la liberté surtout. Car ces humains de pierre sont, comme toutes les oeuvres d'art, libres. Nul ne les dominera jamais, nul ne les possèdera jamais." Olivier Cena

 

Dès l'âge de neuf ans Denis Monfleur veut devenir sculpteur. Réfractaire à toute forme d'autorité et donc peu adapté au système scolaire, c'est chez un camarade de classe qu'il commence à modeler la terre alors qu'il est adolescent.

Comme nous le rappelle Eric Darragon:  "L'artiste pour n'avoir pas été formé de façon scolaire, pour n'avoir écouté que son daïmon intérieur qui lui fit modeler une tête de calcaire dès l'âge de treize ans, reste aujourd'hui tributaire d'une indépendance d'esprit fondamentale". Â l'âge de dix-huit ans, il commence à voyager et la découverte des abbayes romanes et notamment cisterciennes fait naître en lui le rêve "d'arriver à faire avec la pierre quelque chose d'humain, de vivant."

En attendant, il travaille comme ouvrier dans la presse parisienne, mais bientôt il reçoit le soutien du sculpteur catalan José Subirà-Puig (1925-2015) séduit par son travail, qui l'engage comme praticien et l'aide à développer sa carrière de sculpteur. Grâce à lui il devient également le praticien du sculpteur français Marcel Van Thienen (1922-1998), ainsi que du sculpteur allemand Dietrich Mohr (1924-2016).

C'est à partir de son exposition au Grand Palais en 1992 durant laquelle il vend la quasi totalité des oeuvres exposées, qu'il commence à gagner en notoriété.

La particularité de ce sculpteur est de travailler les pierres les plus dures telles que le granit, sa matière de prédilection mais aussi la diorite, les orgues basaltiques, ainsi que les laves volcaniques. Denis Monfleur a réalisé une grande quantité de portraits d'une beauté singulière :

 

Le Florentin, Denis Monfleur, 2008, granit et acier.

 

Ainsi qu'un nombre impressionnant de personnages tantôt debout, assis, seuls ou en groupe :

 

Le Roi à l'orbe, Denis Monfleur, 2016, granit

  " Dans leur sereine verticalité se lit une réinvention de la statuaire au sens exact et premier du mot, de cet art de créer des signes qui se dressent, se tiennent debout - stare - face au monde à l'entour."  Paul-Louis Rinuy

Mais une autre spécificité de son art est de créer une passerelle inédite entre la figuration et l'abstraction, entre le mouvement et l'immobilité, le lisse et le rugueux, c'est toute la complexité de l'âme humaine qui nous fait face.

Denis Monfleur à créé de nombreuses sculptures en orgues basaltiques :

 

Assis 18, Denis Monfleur, 2013, orgues basaltiques

En lave volcanique: 

 

Adam et Eve, Denis Monfleur, 2011, lave du Mont Doré

 

 

Le roi David, Denis Monfleur, 2015, lave du Mont Doré

 

 

Enfin, depuis peu, Denis Monfleur explore une voie nouvelle et inédite jusqu'à présent : l'émaillage polychrome de la lave volcanique :

 

Pivoine, Denis Monfleur, 2017, lave volcanique émaillée

 

Les sculptures de Denis Monfleur donnent l'impression de s'extraire de la pesanteur, mais la singularité de son art réside aussi dans la conjugaison inédite d'une puissance et d'une sensibilité à nulle autre pareille. 

Je ne sais comment expliquer cette émotion étrange qui m'étreint face aux sculptures de Denis Monfleur. Comme un mélange de tendresse et de compassion pour la nature humaine, car c'est bien là le thème essentiel de cet immense artiste : l'humanité, dans une dimension inouïe, où la lumière et la nuit se rejoignent, me semble-t-il.

Denis Monfleur est reconnu aujourd'hui en France comme un des précurseurs du retour de la taille directe sur la pierre dure. Son oeuvre est aujourd'hui présente à Vancouver, Naples, Tokyo, New-York, Berlin, etc.

 

 

Sources: 

Denis Monfleur, l'oeuvre granit, Francis Hammond et Eric Darragon, aux éditions de la  Table Ronde, 2010     

DenisMonfleur.com                                                                     

Portrait d'artistes, Denis Monfleur tout un peuple de pierre par Paul-Louis Rinuy, 2010     

L'Agora des arts, rencontre avec Denis Monfleur.

Tag(s) : #article

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :