Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour à tous !

Aujourd'hui j'ai choisi de vous présenter le sculpteur français d'origine italienne Antoniucci Volti (1915-1989).

 

Antoniucci Volti

 

"La sculpture est pour l'homme un besoin fondamental. On peut dire, qu'elle se classe tout de suite après la découverte du feu. Le feu a donné à l'homme son confort matériel, l'art lui a permis de communier avec les dieux." Antoniucci Volti.

Né à Albano Laziale tout près de Rome en 1915, Antoniucci Voltigero dit " Volti ", vivra définitivement en France lorsque sa famille s'installe près de Nice à partir de 1920. C'est par le biais de son père, tailleur de pierre, que Volti commence à se familiariser avec la sculpture. Il intègre l'Ecole des arts décoratifs de Nice en 1928 puis monte à Paris en 1932 où il poursuit son apprentissage de la sculpture auprès de Jean Boucher à l'école nationale des Beaux-arts. Il apprend également le dessin et la gravure.

Dans la lignée de Maillol ou de Bourdelle, l'oeuvre d'Antoniucci Volti s'inscrit dans une tradition figurative, modelant des formes pleines, délaissant le détail pour mettre en valeur l'harmonie d'ensemble. 

 

Femme athlète, Antoniucci Volti, 1947

 

L'oeuvre de Volti est toute entière un hymne à la beauté du corps féminin. La femme représente pour lui l'ivresse de vivre, l'exaltation de la sensualité, la vie même. Il ne la représente pas en tant qu'objet de désir mais dans une dimension idéalisée, souveraine.

 

Jeune fille jambes croisées, Antoniucci Volti, bronze

 

A l'instar de nombreux artistes, la seconde guerre mondiale engendre un tournant décisif pour Volti. Il est mobilisé en 1939 et fait prisonnier pendant trois ans en Bavière. En 1943 une bombe détruit son atelier parisien. Ses créations sont réduites à néant, il doit tout recommencer. C'est à cette époque que son oeuvre devient plus personnelle et qu'il commence à signer non plus Voltigero mais " Volti ".

C'est après la seconde guerre mondiale que Volti commence à recevoir ses premières commandes publiques. Il réalise notamment des oeuvres monumentales sur son thème de prédilection, la femme. En 1950 il est nommé professeur de sculpture sur bois à l'école des arts appliqués de Paris.

 

 

Les trois Grâces, Antoniucci Volti, vers 1959, bronze

 

Antoniucci Volti travaille toujours d'après nature, il dessine au crayon au fusain ou à la sanguine à partir de modèles vivants. Les nombreuses études préparatoires, les croquis réalisés quotidiennement lui permettent ensuite d'aborder le volume. A l'instar de Maillol, il ne cherche pas une ressemblance, copier en soi le modèle ne l'intéresse pas, il s'en inspire. Son approche s'apparente davantage à une quête d'harmonie des lignes, une plénitude des formes.

 

 

Femme debout, Antoniucci Volti, 1965, bronze

 

L'équilibre et la sérénité exprimés par les formes épurées de ces femmes nous rappellent à une statuaire antique. Loin de répondre à un quelconque courant ou de s'enfermer dans une époque, ces sculptures dessinent un lien intemporel entre classicisme et modernité.

 

Athéna, Antoniucci Volti, bronze

 

 

Carleen, Antoniucci Volti, bronze

 

 

Nu accroupi, Antoniucci Volti, terre cuite

 

Une fondation-musée lui est dédiée dans la citadelle de Villefranche-sur-mer où il a vécut presque toute sa vie.

 

Astrée, Antoniucci Volti, 1970

 

 

Sources:

www.aamv.fr

www.galerietourbillon.fr

www.galerie-billy.com

wikipédia

Tag(s) : #article

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :